L’association

Association ARODE

Association pour le Rayonnement de l’Orgue DEschentzwiller

Président : Christophe Fischer

Vice-président : Philippe Levêque

Trésorier : Gérard Lorentz

Trésorier adjoint : Jean-Robert Willig

Secrétaire : Marie-Rose Fischer

Secrétaire adjoint : Éric Arnold

L’association compte une vingtaine de membres


Historique de l’association

     Dans les années 1980, l’orgue Silbermann de l’église Saints-Pierre-et-Paul, était en très mauvais état ce qui désolait organistes et fidèles. Un rapport d’expertise de l’époque précisait: «L’instrument est actuellement rempli de poussière, suite aux travaux de peinture qui ont été effectués dans l’église. Certains tuyaux du récit ont été complètement tordus et abîmés. De nombreux tuyaux ne parlent plus et la mécanique est complètement déréglée. De nombreuses parties en bois tendre sont également attaquées par les vers à bois». Les travaux de remise en état étaient devenus indispensables mais il fallut attendre une réunion du conseil de fabrique, en 1985, pour que la nécessité d’une restauration recueille l’adhésion des élus et de la population. Il restait à trouver le financement.

     Le syndicat des sociétés qui regroupait six associations du village décida, pour contribuer au financement de ces travaux d’organiser une fête du village les 21 et 22 juin 1986. Un comité des fêtes fut créé sous la présidence de Madame Florence Favre.

     Afin d’organiser et suivre les travaux de restauration, avec le soutien de la municipalité et de son maire Monsieur Bernard Beltz, quelques habitants du village décident de créer l’Association de Restauration des Orgues D’Eschentzwiller avec «pour but de faire restaurer les orgues de l’église paroissiale d’Eschentzwiller, de gérer et obtenir les crédits nécessaires auprès des administrations, collectivités, organismes ou particuliers susceptibles d’apporter leur aide financière à l’association, d’organiser des collectes, fêtes ou manifestations susceptibles de produire des recettes à cette fin». L’ARODE a tenu son assemblée générale constitutive le 27 février 1986 dans la salle de délibération de la mairie. Étaient présents Monsieur le Curé Joseph Ackerer, Monsieur le Maire Bernard Beltz, Mesdames Florence Favre et Monique Kleinhans, Messieurs Jean-Claude Asimus, Maurice Bischoff, Charles Destaing, Pierre Gnædig, Jean-Paul Kleinhans, Raymond Krempper, Philippe Riedlinger, Arsène Scheid et Fernand Vogelsperger. Le comité fondateur (ci-dessous) est composé ainsi :

Comité fondateur ARODE

  • Président : M. Charles Destaing
  • Vice-président : M. Fernand Vogelsperger
  • Secrétaire : M. Arsène Scheid
  • Secrétaire adj. : Mlle Monique Kleinhans
  • Trésorier : M. Jean-Paul Kleinhans
  • Assesseurs : Mme Florence Favre, MM. Jean-Claude Asimus, Maurice Bischoff, Pierre Gnædig, Raymond Krempper et Philippe Riedlinger.
  • Membres de droit : Monsieur le Curé Ackerer, Monsieur le Maire Bernard Beltz et Monsieur Charles Destaing, président du conseil de fabrique.

Début de l’aventure

     Unissant leurs efforts, les nombreux bénévoles d’Eschentzwiller ont organisé la fête du village qui obtint un grand succès. Grâce aux centaines de repas servis et aux nombreuses animations pendant ces deux journées, aux dons et subventions, l’ARODE put recueillir 100 000 francs.

     Par la suite, d’autres manifestations, des concerts, la générosité des villageois, le soutien des associations et des élus ayant encore permis d’augmenter au-delà des espérances les fonds récoltés, les travaux de restauration ont pu débuter plus rapidement que prévu. Entre temps sur proposition de Monsieur Marc Schæfer expert, par arrêté du 16 octobre 1987, le ministre de la culture et de la communication a classé monument historique la partie instrumentale de l’orgue réalisé par Johann Andreas Silbermann (à l’exception du matériel postérieur à 1895).

     A cette même date, Monsieur Marc Schæfer fit également une proposition de restauration complète, avec le retour à la configuration d’origine pour un coût estimatif de 800 000 francs. Devant l’importance de la somme, l’ARODE et la municipalité n’ont pas donné suite à cette proposition et c’est donc l’option d’un relevage de l’orgue qui fut retenue.

     Sous la maîtrise d’ouvrage de la municipalité, les travaux ont débuté en 1988. Intégralement financés par les fonds récoltés par l’ARODE, ils se sont chiffrés à 276 521 francs. Sur les conseils des experts, Messieurs Marc Schæfer et Jean-Christophe Tosi, l’entreprise Alfred Kern et fils fut retenue pour exécuter les travaux de réfection et remplacer les jeux manquants. Suite à ce relevage, l’inauguration et la bénédiction de l’orgue eurent lieu le 25 juin 1989 (ci-dessous).

Inauguration et bénédiction de l’orgue le 25 juin 1989

1993, une nouvelle aventure

     En 1993, après quelques années de sommeil suite à la démission de son président et de quelques membres du comité, l’ARODE a pris un nouveau départ avec un nouveau président et un nouveau comité.

  • Président : M. Jean-Marie Reymann
  • Vice-président : M. Philippe Levêque
  • Secrétaire : Mme Monique Rosenblatt
  • Trésorier : M. Jean-Paul Kleinhans
  • Trésorier adj. : M. Henri Bertsch
  • Assesseurs : MM. Edmond Buhler, Pierre Gnædig, Raymond Krempper, Yves Krempper, Philippe Riedlinger et Pierre Weiss.
  • Membres de droit : Monsieur le Curé Gérard Waldner, Monsieur le Maire Bernard Beltz et Monsieur le président du conseil de fabrique Clément Kirchhoffer.

     La rénovation des tuyaux de façade est alors à l’ordre du jour. En effet, pendant la guerre de 1914-1918, quatre vingt neuf tuyaux de façade avaient été réquisitionnés et remplacés par des tuyaux en zinc de mauvaise qualité. L’ARODE voulait les remplacer par des tuyaux de même nature qu’à l’origine, en étain à 75 %. Le devis initial du facteur d’orgue Monsieur Kern en date du 23 juin 1993, se chiffra à 124 530 francs.

     Le 26 juin 1994, pour récolter les fonds nécessaires à la rénovation de la façade de l’orgue, l’ARODE organisa une nouvelle fête. Les années suivantes, de nombreux concerts ont été organisés dans le même but. Plusieurs courriers et demandes de subvention ont été transmis, à partir de 1999, à la Direction Régionale des Affaires Culturelles en charge du dossier. Celle-ci refusa à chaque fois son aide, les travaux ne lui semblant pas justifiés.

     Un second devis en date du 19 juin 1997 de la manufacture d’orgue Alfred Kern et Fils se chiffra à 141 825 francs.

     Lors de l’assemblée générale de l’ARODE du 17 janvier 2000, le président et le comité de l’association ont réaffirmé leur volonté de voir aboutir cette rénovation. Grâce au soutien de la municipalité, de nouveaux échanges réguliers entre la commune et la Direction Régionale des Affaires Culturelles ont permis de faire avancer le dossier.

     Un troisième devis de l’entreprise Alfred Kern, daté du 18 février 2000, annonce 152 559 francs. A cela s’ajoutent les honoraires du technicien conseil des Monuments historiques d’un montant de 8 077 francs. Le coût total du projet de rénovation s‘élève à 160 636 francs. Une subvention de 54 000 francs a été attribuée par le Ministère de la culture et de la communication. Le Conseil général lors de sa séance du 27 octobre 2000 a accordé une subvention de 33 750 francs. Le solde de la facture a été financé par l’ARODE. Les travaux ont été terminés avant la fin novembre de l’année 2000. L’inauguration des nouveaux tuyaux de façade de l’orgue a eu lieu le 1er avril 2001.

     Après sept années de présidence, Monsieur Jean-Marie Reymann s’est retiré. Philippe Levêque l’un des organistes titulaires de l’instrument, donc parfaitement habilité à juger des améliorations à y apporter, lui succéda le 17 janvier 2000. Il continua à gérer l’association avec efficacité et grâce aux concerts organisés au cours de ses années de présidence, les économies de l’ARODE ont continué à progresser. A partir de janvier 2010, Philippe Levêque en raison de longs et fréquents déplacements professionnels, n’a plus été en mesure de continuer à assumer cette charge. Christophe Fischer, musicien talentueux lui succéda le 18 janvier 2010, Philippe Levêque prenant la fonction de vice-président. Ce dernier restait très actif au sein du comité à chaque fois qu’il revenait au pays.


2010, la folle aventure

     Peu de temps après son élection, Christophe Fischer a lancé l’idée, un peu folle de rendre à ce bel instrument ses dimensions et son lustre d’origine. Pas effrayé par ce challenge, il a commencé par convaincre les membres du comité. Usant d’arguments efficaces, appuyés par un travail personnel de recherches historiques, soutenu par les membres convaincus, dont le regretté Clément Kirchhoffer président du conseil de fabrique, il a réussi à imposer son idée. L’ARODE a commandé une expertise de l’instrument à Monsieur Christian Lutz expert en orgue auprès des Monuments historiques.

     Il fallut trouver un facteur d’orgue capable de rendre à ces orgues tout le rayonnement que le savoir faire de Johann Andreas Silbermann lui avait donné. Suite aux appels d’offre, le choix s’est porté sur la manufacture Blumenroeder de Haguenau, dont le directeur Quentin Blumenroeder est passionné par les orgues Silbermann.

L’équipe des bénévoles de l’association

    Avec l’expertise exceptionnellement précise et documentée de Christian Lutz, un grand professionnel admirateur de l’oeuvre des Silbermann, et le devis du facteur, le président a d’abord convaincu les élus de notre commune, propriétaire de l’instrument, puis a contacté les services administratifs pour obtenir les subventions indispensables à la réalisation de la restauration, n’hésitant pas à s’investir, se déplacer pour argumenter encore et encore. Depuis quelques années, l’équipe de l’ARODE, dynamisée par son président, et aidée par de nombreux bénévoles déterminés, organise avec beaucoup d’efficacité de nombreuses manifestations destinées à recueillir des fonds (loto, repas, concerts, ventes de cartes postales, etc.). C’est grâce au travail inlassable de toutes ces personnes, grâce aussi à de nombreux dons, que l’orgue Silbermann de l’église Saints-Pierre-et-Paul retrouve aujourd’hui sa splendeur et sa facture originale comme au temps où il accompagnait le chœur des moniales du couvent des Unterlinden au début du XVIIIe siècle.

     Le travail de l’ARODE ne s’est pas arrêté là. Profitant du démontage de l’orgue, l’équipe de bénévoles de l’association, aidée par des professionnels, s’est attaqué à la rénovation de la tribune en y consacrant de nombreuses heures de loisir. Le crépi du clocher a été enlevé, les pierres de taille nettoyées et jointoyées, le plancher de la tribune restauré et l’installation électrique remise aux normes.


2016, Un avenir prometteur

     Trente ans après sa création, les membres de l’ARODE peuvent sans rougir être fiers du travail accompli, ils auront la satisfaction de proposer des concerts aux mélomanes de la région et même d’ailleurs, sur un instrument d’exception qui maintenant fait partie des orgues remarquables d’Alsace.

     La tâche initiale de l’Association de Restauration des Orgues D’Eschentzwiller est achevée. A l’avenir, elle s’occupera de la conservation et de la mise en valeur de cet orgue extraordinaire.

Visite de la manufacture Blumenroeder

Album souvenir de la restauration de l’orgue et concerts inauguraux
previous arrow
next arrow
PlayPause
Shadow
Slider
(article de Edmond Buhler)